03 janvier 2007

1 An et deux mois après : le bilan


Tout d’abord, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2007, pleine de bonne chose…

Voici le point depuis le début du blog.

Je sais que je ne fais pas de mise à jour régulière ce qui a du provoquer le départ de certaine personne vers d’autre destination. Seul(e) les fidèles sont resté(e)s et je les remercie. Je remercie aussi les autres d’y être passés tout de même.

Je tiens à remercier dans l’ordre :

- Sappho : celle par qui tout a commencé un dimanche après-midi d’octobre 2005. Je surfais l’âme en peine et j’ai fini par tomber sur son site. Je lui ais envoyé un message et la réponse fut immédiate. Elle m’avait ferré et j’en étais forte aise. Au fil de nos échanges d’e-mail, elle m’a parlé d’une bonne amie, très bonne amie belge avec qui, elle était sûre, j’allais m’entendre. Elle n’avait pas tort.







- Cindy : petite Québécoise très délurée. J’aime ces interventions et son site. J’avais été très malheureuse le jour où elle avait décidé de l’arrêter. Je suis heureuse qu’elle ait repris son activité.



- Thallia : Jeune fille aussi très délurée, complice de mes petites histoires. Dommage qu’on ne puisse la joindre que durant les heures de travail.






-






















Vicky
: Rencontré sur un forum et bien que hétéro, elle n’a pas rechigné à se dévergonder avec moi. J’en ai pour souvenir un échange torride entre nous deux sur un forum.
Lieu : une crêperie (ch’uis bretonne tout de même). La cliente : moi. La serveuse : Vicky. Situation : besoin de miel sur ma crêpe. Où a-t-on trouvé le miel à votre avis ???






- Estelle : J’ai aimé nos échanges sur messenger mais j’ai finis par te trouver trop dépravé à mon gout. Je ne pouvais te suivre sur cette voie. J’espère que tu t’éclates toujours autant et que tu te masturbes toujours autant…

Et la meilleure pour la fin.




- Bilitis : la bonne amie Belge qui m’a fait découvrir une autre facette d’internet. Travaillant dans le monde informatique, Internet était pour moi, que la meilleure manière de rechercher des « pilotes » pour les différents produits informatiques. En privé, la recherche de sites coquins qui ne m’ont jamais satisfait comme celui de l’amie ci-dessus.
Le tchat était pour moi une intrusion dans ma vie privée et cela me faisait peur.
Bilitis a fait voler cette peur en éclat, un dimanche après-midi. Suite à un long échange de mails de plus en plus torrides, elle m’a mise au pied du mur en me disant que ci je voulais aller plus loin, je devais installer un messenger.
Je n’ai hésité que 10 mn et j’ai finis pas connaître ma première jouissance via messenger.
Depuis, nous sommes très complices, et malgré l’évolution de ma vie sentimentale, je ne rechigne pas à la rejoindre pour de « tendres moments » via messenger.

Je vous aime toutes et j’espère encore pour longtemps.

Romane

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pour ton petit message, je suis aussi tres heureuse d'avoir fait ta connaissance via le net, et je vais faire mon possible pour finir le petit recit torride que tu m'avais inspire.

Je t'embrasse pas tres sagement.

Vicky

SapphoetBilitis a dit…

C'est donc le pays de tes amies, dont j'ai l'heur de faire partie. Qu'il est bon de savoir que nous faisons partie d'une cohorte, très libre, et que nos affinités sont vraiment électives.

Bises

estelle a dit…

J'aimerais bien reprendre contact avec toi si tu le veux bien...