03 mai 2006


Lacanau Océan II

Illustration : VivThomas Vidéo

Elle prit à nouveau ma main et on se dirigea vers sa chambre, abandonnant nos escarpins en route. Encore une étreinte passionnée devant sa porte avant de la franchir.
On bascula sur son lit, les corps fiévreux. Nos bouches se rejoignaient pour se quitter afin d’aller gouter la peau du cou, du sillon entre les seins, les seins et retour à la bouche. Les auréoles de ses seins étaient aussi claires que sa peau, légèrement bombées. La pointe était dressée comme deux petits sexes d’ange.
On aurait dit deux jeunes pucelles découvrant un superbe cadeau et ne sachant pas comment en profiter tant l’excitation était grande.
Mon amie savait choisir ses amantes. Elle ressentait ce que je désirais, et moi aussi je ressentais ses désirs. Elle sut enflammer ma poitrine comme je le fis à mon tour.
Ma main retourna entre ses cuisses. Son pistil était couvert de cyprine. La belle n’avait qu’une petite touffe de poil sur son mont de vénus.
Je glissais une cuisse entre les siennes et la collais à sa vulve. Elle se frotta alors contre elle déposant ses humeurs visqueuses.
Elle me rendait folle. Que sa bouche était agréable et accueillante.
J’avais faim d’elle, j’avais envi de dévorer son abricot, sa prune.
Je me redressais, admirant ce corps en proie au plaisir. Je saisis ces genoux et les écartais. J’avais alors une superbe vue sur son intimité, luisante de liqueur.
Je plongeais alors ma tête entre ses cuisses. Mes narines s’emplirent des effluves que dégageait son sexe en émoi. J’y déposais d’abord un petit baiser léchant le mince filet de liqueur qui s’y était déposé. Elle était fraichement épilée.


J’y retournais, plus gourmande cette fois. La belle rugit.
Je léchais ses lèvres, écartant doucement les pétales, découvrant la chair rose de sa vulve nappé d’un liquide blanc. J’ouvris la bouche et embrassais fiévreusement ses lèvres glissant ma langue au fond de sa grotte.
La belle gémissait de plus belle sous mon assaut. J’alternais coup de langues, aspiration et baiser fiévreux. Elle me prit la tête dans ses mains.
Je faisais monter et descendre ma langue entre ses lèvres. Je m’arrêtais pour aspirer sur le haut de sa petite chatte afin de faire sortit son petit clitoris.
Thallia se liquéfiait de plus en plus sous ma bouche. Le petit bouton apparut. Je me concentrais alors sur lui. Humectant deux doigts, je les plongeais dans sa grotte en fusion.
- Hooooooo Romane, c’est trop bon. Tu me rends folle… »
Son corps ondulait au rythme de son plaisir. Elle poussait de petit cris ce qui accentuait mon plaisir également.
Je sentais son orgasme poindre aux cris qu’elle poussait. Je redoublais mon travail. Sa petite chatte allait de plus en plus à l’encontre de ma bouche. Elle poussa un cri plus long, plus guttural. Elle jouissait m’offrant une liqueur plus abondante.
Je jouis moi aussi sans que je ne me touche.
Je me fis plus chatte, léchant à grand coup de langue son intimité. Sa respiration se calma. Elle reprit conscience du monde qui l’entourait. Un grand sourire éclairait son visage.
Je montais l’embrasser à nouveau.
Après un long et très agréable baiser, elle me repoussa et retira sa robe. On avait été tellement excitée et pressée, que l’on avait oublié de retirer nos robes.
Je retirais à mon tour la mienne. Je n’eus pas le temps de retirer mon shorty. Elle revint prendre ma bouche à baiser tout en me pétrissant les seins. C’était une douce torture. Elle quitta ma bouche pour aller me sucer la poitrine.


Dans le miroir qui se trouvait au pied de son lit, je nous voyais, nos corps enlacés, le sexe de Thallia qui dansait au-dessus de mes cuisses, son sexe luisant de liqueur et de salive. De temps à autre elle venait se frotter sur ma cuisse. Son excitation revenait à grand pas. Mon dieu, que cette fille était bonne.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

La suite vite!!!!

Elle ne t'a quand meme pas laisse dans un tel etat d'excitation?

De te lire, tu me donnes une grosse envie d'aller chercher tu sais quoi et de jouer avec elles.

Doux baisers sur ta petite chatte.

Vicky

Bilitis a dit…

Ouh ! Romane ! Je crois que j'ai... un peu participé... à ma manière. Et je ne suis pas sûre que ça ait suffi à me calmer !... mmmh

Anonyme a dit…

Très beau texte Romane, j'attends la suite avec impatience.

Le commentaire ci-dessus est très bien écrit, même si il n'a rien de comparable avec ce qui s'écrit d’habitude sur ce site, plutôt consacré à nous qui aimons les femmes.

Je suis intriguée par l’auteur de ce magnifique voyage.

Tanya

BI-AU-LOGIS a dit…

Hum! Très joli et ... qui est cette Vicky ... découvres toi.

cindy

Anonyme a dit…

chere Cindy,

Vicky est plutot une indecrotable hetero, mais qui fantasme sur les belles et douces brunes. Et ce depuis une belle rencontre virtuelle avec la belle Romane.

bisous tout doux