22 décembre 2005


Mercredi soir 21 Décembre premier jour de l’hiver

J’ai retrouvé mon amie sur Internet.
J’étais connectée sur un forum à la recherche de ses dernières interventions déjà un peu émoustillée par la lecture de quelques échanges entre personne du Forum.
Soudain, une icône apparut m’annonçant sa connexion. J’ai alors senti que ma soirée allait bien se terminer.
Par contre, il fallait maintenant que je l’amène sur mon terrain de jeu.
Dimanche on avait échangé sur le fait de se caresser face à un miroir. Je ne l’avais jamais fait jusqu’à Dimanche après-midi. Je lançais alors la conversation la dessus avec des mots bien léchés. Je pensais que la mayonnaise prenait, quand soudain elle me parla de ma série de « prune » sur le blog. Grrr, il n’y avait pas assez d’huile.
Je sais qu’elle aime les mots crus et surtout que l’on parle de ses seins. On est arrivée à parler de mes deux petits anges. Elle s’est trompée entre « pudique » et « lubrique ». J’ai pris alors son erreur au bond.
Je l’ai alors flatté avant de la traiter de « cochonne lubrique », des coups de langue que je passerais sur ses seins, ses tétons…
- Ils durcissent là. »
Cette fois la mayonnaise prit. Elle répondait positivement :
- Tu cherche à me faire grimper là. »
- Mwaaa, ha bon ! »
Petite diablesse que j’étais. Je mouillais de plus en plus en la sentant monter rien qu’avec des mots.
- Écartes-toi, je vais lécher ta petite chatte. » dis je
- Mouiiii. »
- T’as une culotte ? »
- Oui. »
- Retires là ! »
- ……
- C’est fait »
Ho, je mouillais de plus en plus.
On est alors parti sur une bonne séance de masturbation, elle, à des kilomètres de moi.
J’ai joui trop vite, trop tôt. J’ai alors eu le loisir de m’occuper de son plaisir. De la faire grimper jusqu’au spasme.
J’ai passé une excellente soirée, grâce à elle. Le sommeil ne tarda pas à arriver un fois au lit.
Merci ma chérie

3 commentaires:

Bilitis a dit…

Ahem !...
Euh... que dire ?...
Rien ! Tout est dit, si fidèlement !
Bisous, ma puce.

Romane BONY a dit…

Maintenant tout le monde sais que...
J'étais pourtant restée très discrète.
Bisous ma puce et à d'autre retrouvaille comme celui-ci.

SapphoetBilitis a dit…

Restée discrète ? Mais ce sont les mots, ses mots ! grrr ! la cochonne lubrique ! évidemment, elle adore, et tu l'as conduite au 7ème... tu as bien fait...